Le débrief : ce qu’il faut retenir de l’actualité cette semaine

Les 5 chiffres de la semaine 

12,4 millions de salariés sont actuellement placés en chômage partiel en France selon les derniers chiffres de la Direction des statistiques du ministère du Travail (Dares) communiqués le 13 mai. 

34 médecins français sont morts en France après avoir contracté le Covid-19. Un chiffre qui a été révélé par Maxime Switek, dans l’émission C à vous du 14 mai. Ce bilan a été calculé sur la base des chiffres communiqués par la Caisse autonome de retraite des médecins libéraux qui a annoncé le décès de 22 médecins libéraux et par le président de l’Ordre des médecins Patrick Bouet qui déplore la mort de 12 médecins hospitaliers. 

7%. C’est la part du secteur touristique sur le PIB en France. Ce secteur est mis à l’arrêt depuis deux mois par la pandémie de Covid-19. Edouard Philippe a présenté  le 15 mai un plan de soutien au tourisme qui s’élève à 18 milliards d’euros.

44% des Français disent avoir confiance au gouvernement pour « faire face efficacement au coronavirus » selon le sondage hebdomadaire Ifop-JDD publié le 17 mai. Un score en hausse mais qui reste tout de même bas. 

10 000 Français sont encore bloqués au Maghreb. Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a annoncé cette semaine l’affrètement de vols et bateaux pour accélérer les retours vers la France. 

Les 5 personnalités de la semaine 

Robert Cohen, pédiatre et infectiologue, a annoncé le 12 mai que la majorité des enfants hospitalisés pour Covid-19 ont été contaminés par leur entourage proche et non pas à l’école. Le docteur soutient donc les propos tenus par le ministre français de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, le 11 mai. Il disait en effet : « il y a plus de risques pour les enfants à rester chez eux que d’aller à l’école ». 

Laetitia Avia, députée de La République en Marche (LREM) a indiqué cette semaine son intention de porter plainte pour diffamation après la publication d’un article sur Mediapart. Dans cette enquête, cinq de ses anciens collaborateurs l’accuse de harcèlement, d’humiliation et de racisme anti-asiatique. Laetitia Avia sera entendue lundi 18 mai devant le bureau exécutif de son parti. 

Paul Hudson, le directeur général du groupe pharmaceutique Sanofi, a annoncé le 14 mai que les Américains obtiendraient en premier un potentiel vaccin contre le Covid-19 s’il est trouvé par Sanofi. Les Etats-Unis ont en effet conclu un accord avec le groupe pharmaceutique. Agnès Pannier-Runacher, la secrétaire d’Etat à l’Économie, a jugé sur Sud Radio « inacceptable » qu’un groupe pharmaceutique  serve en priorité un pays « sous un prétexte qui serait un prétexte pécunier ». 

Stéphane Troussel, le président socialiste du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, a réclamé cette semaine la réouverture “indispensable” de plusieurs  parcs du département.  Il a obtenu gain de cause. Le parc Georges Valbon de La Courneuve en Seine-Saint-Denis (l’un des plus grand d’Ile-de-France avec plus de 410 hectares) va rouvrir. Mardi 12 mai, le ministre de la Santé Olivier Véran avait pourtant refusé d’envisager une dérogation pour ces espaces verts à « Paris, en l’Île-de-France et dans les autres zones classées rouge ». 

Fariba Adelkhah, l’anthropologue franco-iranienne, a été condamnée le 16 mai à deux peines de prison. La première condamnation s’élève à cinq ans de prison pour « collusion en vue d’intenter à la sûreté du pays ». La chercheuse a également été condamnée à un an de prison pour « propagande contre le système ».  Son avocat, Saïd Dehghan, a fait appel de cette décision et espère voir la peine réduite. Fariba Adelkhah avait été arrêtée en juin 2019 avec un autre chercheur, Roland Marchal. Il a été libéré en mars dernier.

Les 5 actus de la semaine 

1- Le début du déconfinement en France le 11 mai. Plus besoin d’attestation pour les déplacements de moins de 100 kilomètres du domicile, le retour au travail pour certains, les écoles qui rouvrent, les transports de nouveau en circulation : voilà tout ce qui a changé depuis lundi dernier. Dès le premier jour de déconfinement, les transports en commun ont été surchargés. À 6 heures du matin, la ligne la plus empruntée du métro parisien, la ligne 13, a été surchargée, ce qui rendait la distanciation sociale difficilement applicable. D’autres images qui ont circulées sont les longues files d’attente devant des magasins de vêtement (Zara partout en France) et de loisirs (Fnac à Paris). Ces vidéos ont provoqué l’indignation et l’inquiétude d’une deuxième vague de l’épidémie de Covid-19. Dans les transports en commun parisien, le masque est obligatoire ainsi qu’une attestation de l’employeur aux heures de pointe.  

2-Montréal, l’épicentre de l’épidémie de Covid-19 au Canada et deuxième ville la plus touchée d’Amérique du Nord. La ville enregistre près de 1 800 décès, soit la moitié du bilan national. A cause du manque de personnel soignant dans les résidences pour personnes âgées, le nombre de victimes a particulièrement augmenté. Ces décès représentent 80% des décès à Montréal. 1 000 membres des forces armées du pays pour venir en aide à ces personnes âgées. 

3-Les tensions entre la Chine et les Etats-Unis d’accentuent encore plus cette semaine. Le président américain Donald Trump a accusé la Chine d’avoir piraté la recherche américaine sur un vaccin contre le Covid-19 et il refuse catégoriquement de s’échanger avec Xi Jinping, le dirigeant chinois. Selon Donald Trump, la Chine est responsable de cette pandémie et aurait pu prendre des mesures pour l’a prévenir. 

4-L’Organisation Mondiale de la Santé a annoncé le 14 mai que le virus pourrait bien être endémique et donc ne jamais réellement disparaître. Il pourrait rester continuellement dans certaines régions du monde comme le paludisme par exemple. 

5- Les soignants récompensés en France. Sibeth Ndiaye a indiqué le 13 mai, lors d’une conférence de presse, que la fête nationale du 14 juillet sera « une occasion supplémentaire de manifester l’hommage et la reconnaissance de la nation à tous ceux qui se sont engagés dans la lutte contre le Covid-19 ». Cet hommage concerne les soignants français ayant contribué à la lutte contre le coronavirus. Ils seront décorés de la Légion d’Honneur ainsi que de l’Ordre national. Une initiative jugée symbolique par les soignants qui demandent des actions plus concrètes depuis des mois comme une augmentation des salaires ou du budget de l’hôpital public. Le président de la République Emmanuel Macron a d’ailleurs reconnu le 15 mai, lors d’une visite à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris), « une erreur dans la stratégie annoncée » sur la réforme du système de santé en France.

Écrit par @hamnysarah.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s