Et si on parlait ?

Bonjour à tous, 

Cela fait quelques temps que j’ai envie de vous parler. Aujourd’hui, ça sera donc Sarah que vous lirez, moins la journaliste. 

La première chose dont j’aimerais vous faire part concerne les retombées qu’il y a eu après la publication de l’interview avec la maire de Moissy-Cramayel. Autant vous dire que je ne m’attendais pas à cela. Pour replacer les choses dans leur contexte, j’ai décidé d’interviewer la maire Moissy-Cramayel pour parler des élections municipales (qui avaient lieu le 15 mars 2020) dans ma commune. Et j’ai sincèrement adoré faire cette interview. Ça a été un exercice très formateur pour moi. Les propos de la maire (qui a été réélue au premier tour) sur le taux de chômage dans la commune ont néanmoins été mal perçus par certains Moisséens. Je ne m’attendais pas à autant de réactions. Le lendemain de la publication de l’article, j’ai reçu plusieurs appels du cabinet de la maire. Ils voulaient que je supprime l’article « temporairement » afin qu’il n’entache pas le cours des élections municipales. J’ai refusée. J’avoue m’être sentie humiliée et surtout censurée. Je me suis remise en question. Ai-je mal fait mon travail ? Ai-je déformée ses propos ? Avais-je mal expliquée mes intentions en préparant cette interview ?  

Dans cet article, mon but n’était pas d’encourager mes lecteurs moisséens à voter ou ne pas voter pour une liste. Autrement dit, mon article n’avait aucune vocation « publicitaire » pour une liste plutôt qu’une autre. Au contraire, il avait un but informatif. Comme vous pouvez le savoir, j’essaie dans ce blog de vous fournir des articles non dirigés, de me cantonner aux faits pour que vous vous fassiez votre propre opinion sur une actualité. L’interview a été faite dans cette même démarche. Peut-être qu’il aurait été mieux d’interviewer toutes les têtes de listes qui se présentaient aux municipales pour éviter d’« encourager » indirectement un candidat. Je le reconnaît bien. Si j’avais supprimée l’article, ça aurais voulu dire que je n’étais pas fière de ce que j’avais produit et surtout que j’étais partiale. Je profite de cet espace pour remercier ma très bonne amie Amel qui m’a encouragée à partager cette expérience. Mon ami Jérémy, merci à toi de me soutenir et d’être derrière moi à chaque étape importante. Je partage cette expérience pour que vous sachiez ce qui peut parfois se passer derrière la publication d’un article et non pour attiser une quelconque haine. 

Quand j’ai commencé mon blog en septembre 2019, je ne m’y connaissais pas tellement en journalisme. J’avais effectué un stage de deux mois au Figaro. C’est tout. Malgré cela, j’ai décidé de créer mon blog. Grâce à cette expérience, j’ai beaucoup appris. Aujourd’hui, je suis sûre que je suis faite pour ce métier. Vous savez pourquoi ? Parce que j’ai découvert, tout au long de cette aventure, une nouvelle personne. Une jeune femme curieuse, créative, courageuse, volontaire. Je ne remercierai donc jamais assez mes soeurs Imane et Chayma de m’avoir encouragé (voir même poussé) à me lancer. Comme tu le répètes si bien Imane : « Il faut toujours oser. Même si c’est dur. Même si ce n’est pas parfait. » Tu es mon exemple, j’espère que tu en as conscience. 

On rembobine ? 

Et si on se faisait une sorte « throwback » ? La semaine dernière, une abonnée m’a demandé sur le compte Instagram du blog plusieurs questions. J’y réponds ici puisque je pense que ça peut intéresser mes lecteurs. 

L’article qui m’a le plus marqué ? 

Je me répète mais ça a été l’interview avec la maire de Moissy-Cramayel parce que ça a été un exercice particulièrement formateur. 

Si j’avais un remord ? 

De ne pas m’être essayé à l’exercice de reportage. Ce n’est que partie remise pour l’année prochaine ! 

Le format que je regrette d’avoir crée ? 

Le mot regretter est un peu fort. Mais le format que j’ai crée sur un coup de tête et que je n’ai pas tellement refait c’est « l’éco du mois ». C’est surtout parce que je ne suis pas tellement à l’aise avec les sujets économiques. Du coup, je pense que ça s’est ressenti parce qu’en plus ce sont les articles pour lesquels j’ai eu le moins de vues. 

Le format que j’adore ? 

Le Débrief sans aucune hésitation. J’adore écrire des articles pour cette rubrique. Quand je dis j’adore, c’est que j’adore vraiment. J’ai toujours été une personne avec un esprit synthétique. Vous vous doutez donc bien que faire des résumés sur l’actualité, ça ne pouvait que me plaire.  

C’est quoi la suite pour moi ? 

Je vais faire ma rentrée prochaine à l’Ecole de journalisme de Sciences Po en septembre prochain. Mon rêve devient réalité (sans exagérer). Je suis tellement contente et soulagée. Après une année de galères et de révisions, j’ai bien conscience de toute la chance que j’ai d’intégrer cette école. En ce qui concerne le blog, je ne compte pas l’arrêter. Je vais profiter de cette période estivale pour faire une pause et réfléchir à la suite. Je remercie chaque personne d’entre vous qui me laisse des commentaires sous mes articles, qui s’abonne au blog et qui partage mon travail. Tous ces gestes me font chaud au coeur. Merci à tous. On se retrouve à la rentrée. 

Écrit par @hamnysarah.

Une réflexion sur “Et si on parlait ?

  1. Slt Sarah tu sais je suis toute à fait d accord avec tes sœurs il faut continue à regarder loin et oser à dire tout ce que tu penses courage chérie notre future grande journaliste ❤️

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s